Menu

EMBARQUEZ AVEC NOUS EN 2022 POUR MARQUER L'HISTOIRE !

Un programme haut en couleur 

 

Une année remplie de festivités dans la Région de Trois-Lacs pour célébrer la 150e année de notre compagnie. Ce jubilé est l’occasion de vous remercier pour votre soutien, tout au long de la riche histoire de la LNM, depuis sa création en 1872.

Du mois d’avril au mois d’octobre, nous vous offrions des spectacles sons et lumières visibles depuis un bateau mais également depuis les berges, des évènements festifs, des croisières gastronomiques et un tas d’autres surprises. 

 

Découvrir le PROGRAMME

Abonnement
« 150 ans sur les Trois-Lacs »

 

A l’heure de fêter leur anniversaire respectif, 150 ans pour la LNM et 10 ans pour transN « 150+10 », les deux sociétés mythiques du canton de Neuchâtel ont choisi de s’associer pour vous proposer une offre hors du commun.

Cette offre à CHF 160.-, composée d’un abonnement permettant de voyager sur toutes les courses à l’horaire des Trois-Lacs, de 2 billets pour le funiculaire La Coudre-Chaumont, d’un crédit Fairtiq de CHF 10.- utilisables partout autour des lacs ainsi qu’une réduction de 10% sur un billet trainbrunch ou train du terroir, saura sans aucun doute ravir aussi bien les épicuriens que les amoureux de grand air.

Pour vous procurer le précieux sésame "150 + 10" au prix de CHF 160.-
Rendez-vous dans les bureaux LNM au port de Neuchâtel ou dans l'un des 5 points de vente transN.

 

Nous contacter

Pour profiter encore plus
de cette année d’exception, vous trouverez ici des offres pour tous les goûts. 

 

Glace offerte
à bord des bateaux pour les enfants tous les mercredis après-midi de la saison (jusqu’à 16 ans)

Age d’or
Les seniors (60 ans et plus) peuvent acheter une carte journalière à CHF 28.-. Cette carte est disponible uniquement en semaine

Course gourmande
Repas à bord = course à CHF 5.- (courses 103, 203 & 52) uniquement sur réservation au plus tard la veille de la course

Course d’affaires
Pour les entreprises, repas à bord dès 4 personnes = course gratuite (courses 103, 203 & 52) uniquement sur réservation au plus tard la veille de la course

 

nous contacter

150 ans ça se fête !Evénements 150e

Un peu d'histoireEt vogue la LNM
150 ans de navigation contre vents et marées


Créée en 1872, la LNM a relevé de nombreux défis au cours de ses 150 années d’existence.
La société a été successivement confrontée à l’instabilité du niveau des eaux de la région, au développement concurrent des chemins de fer, à des problèmes de financement et aux pénuries induites par les guerres.
Dans cet environnement difficile, la LNM est parvenue à développer et à maintenir son offre touristique, constitutive de l’identité du « Pays des Trois-Lacs ».

 

 

  1. 1823 - 1872
    Les pionniers

    Depuis le 18e siècle, les lacs de Neuchâtel et de Bienne servent au transport de textiles et produits horlogers en direction de Bâle et de Genève. Les marchandises sont transportées par barques. Le premier navire à vapeur fait son apparition en Suisse en 1823. Le Guillaum Tell, qui vogue sur le Léman, fascine et inspire sur les rives des Trois-Lacs. En 1826, l’Union est le premier bateau à vapeur à naviguer sur le lac de Bienne. Mais, en raison des différences de niveau des eaux, il se retrouve fréquemment ensablé. Il faut alors transborder les passagers et marchandises sur des barques. Malgré ces inconvénients, plusieurs compagnies naissent et développent l’offre de navigation, encouragés par le développement du tourisme en Europe. Neuchâtel est une étape du premier voyage organisé par l’anglais Thomas Cook, en 1858, grâce à la vue qu’elle offre sur les Alpes.

  2. 1872 - 1914
    La rude concurrence des chemins de fer

    Le 30 septembre 1872, la Société de navigation sur les lacs de Neuchâtel et Morat (LNM) naît de la fusion entre la société fribourgeoise de navigation et la société moratoise de navigation à vapeur. Elle comprend alors trois bateaux : le Cygne, le Gaspard Escher et le Halwyll.  L’instabilité du niveau des eaux et les péages intercantonaux ralentissent les navires, qui subissent la forte concurrence des chemins de fer, bien plus efficaces. La première correction des eaux du Jura (1868-1878) stabilise le niveau des  lacs. Mais la LNM et ses actionnaires publics doivent concéder d’importants investissements pour adapter les ports et les quais. Ayant perdu la bataille des transports face au rail, la compagnie renforce son offre touristique et acquiert dans ce but l’Helvétie en 1881, puis le Neuchâtel et le Fribourg en 1913.

  3. 1914 - 1950
    Les deux guerres mondiales et leurs pénuries

    Les deux guerres mondiales coupent les ailes de l’industrie touristique et entraînent une diminution importante du trafic. Cette baisse, couplée avec une pénurie de charbon et une augmentation générale des prix, génère des difficultés financières pour la LNM. En 1933, cette dernière limite sa flotte à quatre bateaux. Elle entame plusieurs réorganisations financières et sollicite un emprunt de plusieurs centaines de milliers de francs auprès des cantons de Neuchâtel, Berne et Fribourg, ainsi que de la ville de Neuchâtel. En 1943 cependant, la tendance s’inverse. Le nombre de passagers augmente pour atteindre un niveau record de 287’037 en 1947. Son succès auprès du public.

  4. 1950 - 2002
    L'essor du tourisme

    L’apparition de la classe moyenne en Suisse entraîne le développement des activités de loisirs. La LNM étoffe encore son offre touristique. Entre 1955 et 1970, elle inaugure quatre nouveaux bateaux, le Ville-de-Morat, le Vully, le Ville-d'Estavayer, et le Ville-de-Neuchâtel. Elle rénove les anciens bateaux. Cette expansion s’accompagne de deux autres évolutions : la disparition progressive des moteurs à vapeur au profit des moteurs diesel et la deuxième correction des eaux du Jura, qui permet de stabiliser encore le niveau des lacs. Les rives des trois lacs connaissent un grand succès auprès des familles, notamment alémaniques, qui y passent leurs étés. La LNM fait partie intégrante de ce décor pittoresque.

  5. 2002 - 2021
    La LNM au centre d'une destination touristique

    Autrefois vaste marécage, « Le Pays des Trois-Lacs » s’affirme comme une destination touristique, dont les attraits sont mis en valeur par expo.02, la sixième exposition nationale. Les bateaux de la LNM sont le cœur battant de cette destination et véhiculent les foules d’un point à l’autre de l’expo. La région se distingue par sa diversité linguistique et topographique. Elle abrite des sites archéologiques d’importance nationale, comme la Tène.  En 2014, la compagnie remet en service son unique bateau à vapeur, Le Neuchâtel, qui est l’un des derniers bateaux de ce type à naviguer sur les lacs et les rivières de Suisse. Après de nouvelles difficultés financières et une réorganisation menée avec succès, elle obtient de la Confédération, en 2020, la prolongation de sa concession pour dix ans.